To Contact Call * 206-706-3322     

 

  French Music Seattle, Bellevue, Kirkland, Redmond- Edith Piaf, Musettes, Gypsy Jazz, & more!  Rouge French music entertainment performs nationwide. 

La Romance de Paris

by Charles Trenet & Léo Chauliac

(Hear Trenet laughing with these tongue in cheek lyrics!) 

They loved each other since. . .

barely two days!

Sometimes there's happiness through pain.

But since they were in love

Their future was no longer unhappy

They lived with a whimsical dream

And this dream was happy-blue like the angels

Their love was a true spring, yes,

As pure as their tender twenty years.

 

Chorus:

That's the romance of Paris

On the street corners it blossoms

It puts love in hearts

A touch of dream and blue sky

This sweet refrain of our quarter*

Speaks so gently of love

That everyone is in love with it

That's the romance of Paris

 

The neighborhood was their true domain

They left at the end of the week

In the woods to gather lily of the valley

Or on a boat to cruise about

They also drank in the pubs

White wine that makes your head spin

And when he kissed her

All the dancing couples would say

 

(Chorus)

It's here that my story ends

Will you barely believe me

If I say that they loved every day?

That they aged with their tender love?

That they created an admirable family?

And they had adorable children?

That they died honorably, unknown, yes,

Leaving just as they had come?

* All Paris' neighborhoods

Ils s'aimaient depuis

deux jours à peine

Y a parfois du bonheur dans la peine

Mais depuis qu'ils étaient amoureux

Leur destin n'était plus malheureux,

Ils vivaient avec un rêve étrange,

Et ce rêve était bleu comme les anges

Leur amour était un vrai printemps, oui !

Aussi pur que leurs tendres vingt ans.

 

Refrain:

C'est la romance de Paris,

Au coin des rues elle fleurit,

Ça met au cœur des amoureux

Un peu de rêve et de ciel bleu,

Ce doux refrain de nos faubourgs

Parle si gentiment d'amour

Que tout le monde en est épris :

C'est la romance de Paris !

La banlieue était leur vrai domaine

Ils partaient à la fin de la semaine

Dans les bois pour cueillir le muguet

Ou sur un bateau pour naviguer.

Ils buvaient aussi dans les guinguettes

Du vin blanc qui fait tourner la tête,

Et quand ils se donnaient un baiser, oui!

Tous les couples en dansant se disaient :

 

(Refrain)

 

C'est ici que s'arrête mon histoire,

Aurez-vous de la peine à me croire?

Si j'vous dis qu'il s'aimèrent chaque jour,

Qu'ils vieillirent avec leur tendre amour;

Qu'ils fondèrent une famille admirable,

Et qu'ils eurent des enfants adorables,

Qu'ils moururent gentiment, inconnus, oui!

En partant comme ils étaient venus.