l'Hymne à l'Amour by Marguerite Monnot/lyrics Edith Piaf, ©1949

Le ciel bleu sur nous peut s'ecrouler

Et la terre peut bien s'effondrer

Peu m'importe si tu m'aimes

Je me moque du monde entier

Tant qu'l'amour inondra mes matins

Que mon corps fremira sous tes mains

Peu m'importe les grands problemes,

Mon amour puis que tu m'aimes

J'irais jusqu'au bout du monde,

Je me ferais teindre en blonde, si tu me le demandais

J'irais décrocher la lune

J'irais voler la fortune si tu me le demandais.

 

Si un jour, la vie t'arrache à moi,

Si tu meurs, que tu sois loin de moi

Peu m'importe si tu m'aimes

Car moi je mourrais aussi

 

Nous aurons pour nous l'eternitié

dans le bleu de toute l'immensité

Dans le ciel plus de problemes

Dieu réunit ceux qui s'aiment

The blue sky over us can collapse

and the earth can very well cave in

I don’t care, if you love me,

I don’t care about the whole world

As long as love floods my mornings,

my body shakes under your hands

I don’t care about the big problems,

my love, since you love me.

I’d go to the ends of the Earth,

I’d make myself a blonde, if you’d ask me.

I’d take down the moon [Do the impossible],

I’d steal a fortune if you’d ask me.

 

If one day life tears you from me,

if you die, you would be far from me,

I don’t care as long as you love me,

because me, I will die also.

We will have each other for eternity

in the all vast blue

In the sky without problems,

God reunites those that love each other.